Espace membres

Accueil / Projet Jokkale / Actualité du réseau Jokkale / Projet de Renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire des ménages (...)

Projet de Renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire des ménages ruraux vulnérables et renforcement des filets de sécurité sociale

Le projet « Renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire des ménages ruraux vulnérables et renforcement des filets de sécurité sociale dans les départements de Podor, Kolda, Medina Yoro Foula et Vélingara à travers des projets pilotes qui promeuvent la production agricole et agroalimentaire pour les cantines scolaires » a été déroulé entre 2016 et 2018, avec le financement de l’Union européenne et de la CEDEAO.

Alianza por la Solidaridad comme chef de file a travaillé avec des partenaires ASESCAW dans la Région de Saint Louis et le MPJI dans la Région de Kolda, et a compté sur l’Inspection de l’Education et la Formation (IEF) comme partenaire stratégique.
Plus spécifiquement, les zones d’intervention ont été : Département de Podor, Département de Dagana, Département de Medina Yoro Foula et Département de Vélingara, où un total de 15 cantines scolaires ont été mises en place.

  • 10 Écoles dans les Département de Podor. Communes de Dodel, Gamadji Sare, Ndiayéne Pendao, Ndioum, Guede Village
  • 2 Écoles dans le Département de Médina Yoro Foula. Commune de Kéréwan
  • 3 Ecoles dans le Département de Vélingara. Commune de Wassadou

L’intervention a contribué à répondre aux causes structurelles ou chroniques de l’insécurité alimentaire à travers le renforcement des filets sociaux, grâce à :

  • La mise en place de 15 cantines scolaires pour contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire, la situation nutritionnelle et le niveau éducatif de 4 194 élèves (1 843 garçons et 2 351 filles). Les repas scolaires attirent les enfants à l’école et réduisent l’absentéisme, en même temps qu’ils aident les enfants à se concentrer, à mieux apprendre et avoir de meilleurs résultats, ce qui leur permet de terminer leur année scolaire.
  • La promotion et l’amélioration de la production locale des produits à haute valeur nutritive et sa connexion avec les jardins scolaires mis en place dans les 15 écoles. L’introduction et de la diffusion du moringa, de la patate douce et de la farine améliorée ainsi que leur incorporation au sein des menus des cantines, ainsi qu’au niveau de consommation des ménages, constitue un volet très important dans le projet.

Le 98% des ménages cibles de Kolda et 80% des ménages cibles de Podor déclarent utiliser régulièrement le moringa dans leur alimentation.
La mise en relation entre cantines scolaires et les producteurs locaux, à travers de modèles de contractualisation. 6 groupements ont augmenté leurs revenus grâce aux accords signés entre les producteurs locaux et les CGE dans le cadre de la mise en place des fonds d’appui pour les systèmes de revenus et pérennisation des cantines (6 cantines pilotes).

  • La mise en place des stratégies et des mécanismes de pérennisation dans 6 cantines pilotes, en s’appuyant sur les opportunités et les dynamiques communautaires. Fonds d’appui pour la mise en place d’un système de revenus qui puisse assurer la pérennisation. Les activités génératrices de revenus ont été identifiées par la communauté et coordonnées avec les producteurs locaux. Ces activités servent aux bénéfices des cantines mais aussi au renforcement et à l’appui des producteurs locaux.
  • La promotion et l’accompagnement des stratégies et des systèmes de contribution communautaire autour des cantines scolaires.
  • Le renforcement des capacités des 15 Comités de Gestion des écoles et les filets sociaux autour des cantines. Accompagnement des 15 cadres de concertation locale dans lequel participent les institutions responsables de la santé, de l’éducation et de l’agriculture, comme représentants des collectivités locales et de la société civile. Ce groupe veille à la protection des enfants et à l’implémentation d’actions pour assurer leurs droits et leur intégrité.

En plus, ce projet a été appuyé par des Volontaires du programme EU Aid Volunteers, financé par l’EACEA et impulsé par ECHO, dont Alianza por la Solidaridad fait partie. En particulier, 6 volontaires du projet VOL4AID ont collaboré depuis St. Louis et depuis Kolda avec leurs capacités en Nutrition et Sécurité Alimentaire, Communication, Protection Sociale et Moyens d’Existence. Pour visibiliser son expérience et les activités du projet, ils ont organisé une exposition photographique dont les matériaux se montrent dans le diaporama ci-dessous.

[
][
][
][
]